Obtenez un visa pour la Russie en ligne depuis la France

 
   
 
 
 
     
 

En savoir plus: eVisa

Plus d'informations bientôt!
Documents requis pour la demande
Instructions importantes

Témoignages
Nos clients ont de belles histoires à raconter

Foire Aux Questions

La Russie… Terre des tsars, Russie impériale, pays de Tolstoï et de Pouchkine. Un pays qui a de quoi vous faire rêver ! L’immense Russie est difficile à parcourir dans son intégralité, même en y passant sa vie. Si vous avez décidé de vous y rendre, comme pour tout autre pays vous devez prendre connaissance de certaines informations avant de sauter dans l’avion. Mais pas de quoi vous inquiéter : rien de bien compliqué quant à l’étiquette russe. Le premier mythe à déconstruire concerne la météo : on imagine souvent la Russie sous un manteau blanc. La Russie est caractérisée par un climat continental avec des milieux particulièrement froids et hostiles sur la majeure partie du territoire. Alors oui, il y fait très très froid pendant l’hiver, mais on y trouve des températures plus clémentes à la saison estivale. De là, deux conseils s’imposent : soit vous partez en hiver et dans ce cas, remplissez vos valises de pulls chauds, chaussettes et sous-vêtements en laine ; soit vous partez à la belle saison et dans ce cas, tout se passera bien !

Venons-en au comportement russe. Le moins que l’on puisse dire est que les rapports humains au premier abord ne sont pas vraiment chaleureux. Mais vous constaterez rapidement qu’ils se transforment complètement dans l'espace privé, où les masques tombent plus aisément. L'âme slave, faite pour s’épanouir dans des conditions de vie parfois rudes, ne s'embarrasse pas de politesses inutiles. Cependant, dans leurs rapports entre eux, les Russes sont plus directs. Pas besoin de longs préliminaires pour voir une vendeuse antipathique invectiver un acheteur indécis ; mais une autre sera tout aussi rapide à échanger avec lui trucs et conseils. Vous verrez : c’est l’ascenseur émotionnel avec les Russes ! Tout aussi important, sachez que le sourire n’a pas la même signification en Russie qu’en Occident : en Russie, sourire en montrant ses dents en public est rare. Un sourire trop présent lors d’une conversation relève d’une posture de façade, d’un manque de franchise. On sourit à ceux que l’on connaît. Sûrement pas à un inconnu ! Sourire dans le cadre du travail trahit un manque de sérieux : inutile d’en attendre de la part d’un serveur ou d’une guichetière. Sourire à quelqu’un inconsidérément peut même lui donner l’impression qu’il a dit une bêtise. Vous voilà prévenu ! Côté religion, sachez que la Russie est orthodoxe. Cela implique que lorsque vous visiterez les églises, vous respectiez les codes vestimentaires : les hommes devront porter un pantalon (pas un short) et être tête nue. Les femmes, en revanche, devront se couvrir la tête, en général d’un simple foulard, parfois disponible à l’entrée des églises. De même, elles devront de préférence porter une jupe longue (ou un pantalon). Soyez respectueux des traditions, que vous soyez croyant ou non. Sachez aussi que le port des tongs, où que vous soyez, est souvent perçu comme une marque de mauvais goût pour les Russes ! Ne soyez pas surpris si on vous regarde un peu de travers le cas échéant.

Passons au chapitre des réjouissances culinaires. En général, les touristes qui se rendent en Russie en repartent ravis de leurs découvertes gastronomiques. En effet, on parle peu de la table russe, et ce à tort puisqu’elle regorge de surprises ! Car l’art de la ripaille est un sport national, pour lequel il n’existe ni heure ni protocole. Première leçon : les zakouskis ! Ce sont des accompagnements du repas, destinés à faire passer la vodka (n’oubliez pas qu’elle se boit toujours cul sec !). Un assortiment des plus surprenants pour les néophytes, mais dont vous auriez tort de vous priver. Au menu : poissons fumés (crus ou cuits) ou salés, esturgeon, saumon, flétan, sprat, hareng, maquereau et j’en passe. En outre, les Russes adorent les champignons. La collecte (la « chasse silencieuse ») est un rite, et les salaisons un délice. Les pirojki (chaussons à la viande, au chou, aux champignons, etc.) sont excellents. La salade fait aussi partie intégrale du repas russe. Essayez le sield pod chouboï (littéralement, le « hareng sous son manteau de fourrure ») ou, pour les intimes, la chouba : ce qui sert de « manteau » aux petits morceaux de harengs salés est un mélange de betteraves et de carottes râpées, de dés de pommes de terre et de mayonnaise, le tout recouvert de jaune d’œuf émietté. Mais les choses sérieuses commencent seulement avec la soupe, composante quasi obligatoire d’un repas complet. Le bortsch est bien sûr un incontournable ! Généralement à la viande, il comprend un mélange de légumes et d’épices qui en fait un plat aux mille et une saveurs. En été, il faut absolument goûter l’okrochka, une soupe froide à base de la boisson fermentée appelée le kvas (le « coca-cola soviétique »), dans la composition de laquelle entrent différents légumes cuits et crus et de petits morceaux de viande ou de saucisson bouilli. Quant aux plats « principaux », impossible de ne pas mentionner le bœuf Stroganov (de fines lamelles de viande bien cuite baignant dans une sauce à la crème et aux oignons), incontournable dans les menus traditionnels. Citons aussi les kotliéti pa kievski (des blancs de poulet au beurre). La grietchnievaya kacha, ou kacha tout court (sarrasin bouilli) est un accompagnement très traditionnel. Enfin, le plat de cuisine familiale par excellence est la soupe solyanka, dont il existe plusieurs variantes, la base étant du chou grillé. Ne manquez pas pour finir le barbecue à la russe, coutume gastronomique la plus conviviale du pays ! On met les morceaux à mariner la veille au soir, de l’oignon ou du vinaigre. On prépare de la même façon l’esturgeon, le bœuf et le mouton. C’est excellent !

Traditionnellement encore, le chachlik est copieusement arrosé. Ne soyez pas surpris si l’on vous propose une partie de chachlik en plein air au mois de décembre : ça fait partie des sports d’hiver ! La recette est la même que pour les chachlik d’été, avec double ration de vodka ! Bref, comme vous le constatez déjà, vous êtes sûr de passer un séjour mémorable en Russie. Ne vous arrêtez pas face à une façade austère : une fois la glace fondue, vous rencontrerez des gens exceptionnels !