Landing Page - /japan-olympics-visa

Foire Aux Questions

Avis aux amoureux de sport et aux amateurs de voyage : le Japon va accueillir les Jeux Olympiques d’été 2020 ! Alors pourquoi ne pas organiser un voyage à cette occasion ? Les Jeux de la XXXIIème olympiade et ses 339 épreuves seront accueillis dans la baie de Tokyo et ses environs. Et ce sera au total 33 sports olympiques et 22 sports paralympiques qui seront disputés aux JO de Tokyo par près de 11 000 athlètes venus du monde entier. Alors si vous êtes intéressé par cet évènement sportif unique, suivez le guide ! Car vous allez avoir besoin de quelques informations pour vous rendre au pays du soleil levant, notamment concernant les visas ! Bien sûr, on n’entre pas dans un pays comme dans un moulin : vous aurez besoin de respecter les règles en vigueur en matière d’immigration. Voici les grandes lignes. La règle générale est que tout visiteur doit obtenir un visa auprès d’une ambassade du Japon avant son arrivée sur le territoire. Cependant, le Japon a listé 68 pays pour lesquels les ressortissants sont exemptés de visa. La durée de séjour accordée dans le cadre de cette exemption varie toutefois d’une nationalité à l’autre. Par exemple, les allemands peuvent séjourner au Japon pendant 6 mois sans visa contre seulement 15 jours pour les malaisiens. Le plus courant est néanmoins 90 jours, comme c’est le cas pour les canadiens et les français. Pour savoir si votre nationalité est listée parmi les pays exemptés, vous pouvez vous reporter aux textes de loi japonais ou, plus simplement, utiliser l’outil développé à cet effet par iVisa. Les résultats sont instantanés. Rendez-vous sur la page d’accueil du site et sélectionnez votre nationalité dans le menu déroulant de gauche et le Japon dans le menu de droite. Pas besoin de visa ? Nous vous souhaitons dès à présent un bon séjour olympique ! Pour les autres, un lien permettant de récupérer les coordonnées de l’ambassade japonaise dans votre pays s’affiche. C’est là-bas que vous devrez déposer votre demande, car iVisa ne peut pas encore traiter les demandes d’e-Visa pour ce pays. Avant de vous rendre à l’ambassade, assurez-vous d’avoir bien réuni toutes les pièces requises. Pour cela, le mieux est de téléphoner directement aux services consulaires de l’ambassade. Il y a évidemment des informations disponibles en ligne, mais nous vous conseillons de les utiliser à titre informatif seulement, dans le cas où elles seraient périmées ou même fausses. Une chose est sûre, c’est que vous avez besoin d’un passeport pour pouvoir déposer une demande de visa. Pour le Japon, il doit avoir une durée de validité d’au moins 6 mois à compter de la date d'entrée dans le pays. Ensuite, à votre arrivée au Japon, rendez-vous au niveau du comptoir de l’immigration. Vous devrez alors remettre votre passeport, ainsi que votre carte de débarquement à l’agent auquel vous aurez affaire. Celui-ci vous soumettra ensuite à un relevé d’empreinte et à une prise de photo faciale. C’est très rapide. Enfin, un petit entretien (éventuel, pas systématique), puis on vous rend votre passeport. A l’issue de cette procédure, l’agent joindra à votre passeport un visa temporaire. Votre carte de débarquement est un document officiel important permettant aux autorités japonaises d’attester que vous avez effectivement atterri sur leur territoire. Pour le remplir, vous aurez à inscrire dans les zones indiquées votre numéro de passeport, votre nationalité, la raison de votre visite, etc. Si des questions persistent, les équipes de notre service d’assistance se feront un plaisir d’y répondre. Vous pouvez les contacter gratuitement par téléphone ou par tchat 24h/24 et 7j/7. En attendant, voici quelques informations pour préparer votre séjour olympique tokyoïte ! Si vous voulez profiter parfaitement de votre séjour sur place, découvrir la ville et vivre les festivités l’esprit libre, il est impératif de s’organiser minutieusement. En effet, la capitale japonaise est réputée pour être une être une ville tentaculaire. Avec une population métropolitaine de près de 45 millions de personnes, mieux vaut donc savoir où mettre les pieds pour ne pas errer sans fin à travers ses nombreux quartiers. D’autant plus que près de 20 sites ont été choisis, répartis en deux grandes zones, la zone héritage et la zone de la baie de Tokyo. Alors achetez un plan et ne le perdez pas ! Pour vous déplacer : choisissez le métro. Pour ne pas vous embêter à acheter constamment des billets, achetez sur place une carte SUICA ou PASMO. Elles vous permettront d’emprunter n’importe quelle ligne de métro à votre guise. Côté hébergement, ne vous inquiétez pas, l’offre de logements est particulièrement diverse à Tokyo, bien que les prix pratiqués soient souvent élevés. Ainsi, de l’auberge de jeunesse, à l’hôtel, en passant par le bon vieux Airbnb, il y en pour tous les goûts ! Tout comme pour le billet d’avion, n'hésitez pas à vous y prendre tôt avant que les prix ne s’envolent ! Finalement, quelques petites histoires concernant le Japon et les JO. Sachez que ce n’est pas la première fois que le Japon accueille des Jeux Olympiques. En effet, il y a déjà 56 ans, les JO d’été de 1964 ont eu lieu à Tokyo. Et côté Jeux Olympiques d’hiver, il y a eu ceux de Sapporo en 1972 et ceux de Nagano en 1998. Autre information intéressante : le comité olympique a décidé d'inclure dans les Jeux de 2020 de nouveaux sports. Le baseball et le softball sont ainsi réintégrés après avoir été mis de côté depuis les JO de 2008. Le karaté, l'escalade sportive, le skateboard et le surf sont quant à eux introduits pour la première fois comme épreuves olympiques. Ces sports, populaires sur l’archipel, promettent d’engager davantage le public japonais. Les épreuves seront tenues dans le centre de la mégalopole et tout autour de la baie de Tokyo. Elles se dérouleront dans plusieurs lieux emblématiques des JO de 1964, comme le Stade Yoyogi, ainsi que dans de nouvelles infrastructures, comme le nouveau Stade Olympique, qui symbolisent l’avenir de la ville et son pouvoir d’innovation. Ensuite, sachez que comme le Japon est connu comme le pays des mascottes, il était tout naturel que les organisateurs en créent pour les Jeux de Tokyo ! C’est ainsi que sont nés Miraitowa et Someity représentant respectivement les Jeux Olympiques et les Jeux Paralympiques.