Suriname: Informations sur le visa

 
   
 
 
 
     
 

En savoir plus: e-Visa

Plus d'informations bientôt!
Documents requis pour la demande
Instructions importantes

Témoignages
Nos clients ont de belles histoires à raconter

Foire Aux Questions

L’idée de voyager dans un nouveau pays nous fait souvent trépigner d’impatience. Alors on prévoit, on planifie, encore et encore. Toutefois, un des aspects les plus importants de ce processus devrait d’abord impliquer une recherche concernant le pays de destination. On se focalise parfois trop souvent sur le moyen de s’y rendre, à défaut de s’informer sur pays lui-même. C’est dommage car il faut bien savoir à quoi s’attendre ! Voici quelques informations utiles à propos du Suriname, à potasser avant le jour J. Tout d’abord, les impératifs concernant l’entrée au Suriname à proprement parler. Ce que vous devez savoir, c’est qu’on distingue trois catégories de voyageurs. La première catégorie est celle des citoyens des pays exemptés de visa. Ceux-ci sont au nombre de 29. En gros, ces 29 nationalités n’ont pas besoin de faire de demande de visa et peuvent entrer au Suriname avec leur seul passeport comme document d’identité. La durée de séjour dans ce cas varie entre 30 jours et 6 mois, selon la nationalité. La deuxième catégorie regroupe les personnes éligibles pour une “carte touristique”. Il s’agit de 53 nationalités. Cette carte est payante et s’achète en ligne ou à l’arrivée à l’aéroport international Johan Adolf Pengel, ainsi qu’auprès des représentations du Suriname à l’étranger. La troisième et dernière catégorie représente toutes les autres nationalités. La bonne nouvelle est cependant que ces personnes peuvent faire une demande de visa en ligne. Cette démarche, très rapide et facile, peut être effectuée 72 heures minimum avant votre départ. Information importante : vous pouvez faire une demande d’e-Visa pour le Suriname même si vous relevez de la procédure d’exemption de visa, dans le cas où vous souhaitez séjourner plus longtemps que la durée de séjour autorisée. Par exemple, si vous êtes un citoyen russe, la loi locale vous autorise à rester 180 jours au Suriname sans visa. Mais admettons que vous souhaitiez rester plus longtemps : vous pouvez dans ce cas faire une demande d’eVisa. Pratique ! La meilleure saison pour visiter le Suriname est la saison sèche. Il y en a deux : une entre février et mars, l’autre entre août et novembre. Toutefois, gardez en tête que le mois de novembre est aussi le mois le plus chaud au Suriname ! La langue officielle du pays est le néerlandais. Si vous ne le saviez pas déjà, le Suriname a gagné son indépendance vis-à-vis des Pays-Bas en 1975. Mais la langue est restée. Le sranan, le créole local, est aussi utilisé. Si vous prévoyez de visiter des villes, vous vous en sortirez très bien avec la langue anglaise. La plupart des gens le parlent ou le comprennent. Si vous vous rendez dans des zones plus rurales, il pourrait être utile d’apprendre quelques mots de néerlandais. En ce qui concerne les attractions et autres activités touristiques, sachez que la plupart des voyageurs se rendent au Suriname pour la beauté des paysages. La grande majorité du pays est une réserve naturelle et vous aurez donc la possibilité d’admirer une faune et une flore époustouflantes. Ne manquez pas les plages de Galibi et Albina : paysage de carte postale au rendez-vous ! Comme le Suriname est principalement recouvert par la forêt tropicale, les amateurs de vie sauvage et de nature luxuriante seront ravis. L’industrie du tourisme est encore balbutiante dans ce pays et c’est tant mieux. Vous profiterez de lieux encore ignorés du tourisme de masse et donc d’une sérénité sans prix. Au rendez-vous, paresseux, dauphins, orchidées, cactus ou arbres caoutchouc, pour ne citer qu’eux. Vous allez vous régaler ! Si vous avez l’esprit aventureux, vous pourrez vous rendre dans les villages maroons ou amérindiens, nichés dans la jungle. Tout en étant respectueux et humble, ne manquez pas de découvrir une nouvelle culture, riche de différences. On apprend tous les jours. En ce qui concerne les activités, elles ne manquent pas. Déjà, la nature vous occupera un moment ! Mais pas que. Les chants traditionnels valent le détour alors ne manquez d’aller en écouter, si l’occasion vous est donnée. Côté gastronomie, grâce au mélange des influences, la cuisine est absolument excellente ! Elle ressemble à celle de l’Inde ou du Pakistan, à ceci près qu’elle est nettement moins épicée, avis aux amateurs ! Tout le monde n’est pas fait pour supporter les piments et autres condiments arrache-palais ! Vous pourrez aussi trouver des plats chinois, javanais, créole, etc. N’hésitez pas à vous attabler au plus grand nombre possible de restaurants. Vos papilles mais aussi vos pupilles vous remercieront. Quant à la sécurité, rien de bien surprenant. Faites appel à votre bon sens et tout se passera bien. Ne vous promenez pas seul(e) le soir, dans une ruelle sombre. Evitez le quartier de Palm Garden à Paramaribo, apparemment carrefour d'échanges illicites. Pour finir, ne prenez pas la décision de vous rendre seul(e) dans la forêt. Du bon sens donc et votre séjour se déroulera sans anicroche. Pour la santé, aucun vaccin n’est obligatoire avant de partir. Néanmoins, quelques recommandations sont à prendre en compte. Par exemple, si vous décidez d’explorer la forêt tropicale, un traitement anti-malaria est fortement recommandé. En outre, il est préférable d’être à jour pour les vaccins anti-tétanos, anti-diphtérie, hépatite A et contre la fièvre jaune. Vous vous rendez tout de même dans une zone tropicale, alors soyez conscient des spécificités de l’endroit. Finalement, ne buvez pas non plus l’eau du robinet, préférez-lui l’eau en bouteille (au détriment de l’écologie mais au gain de votre santé). De plus, n’oubliez pas de respecter les règles élémentaires de politesse concernant la culture et les traditions du Suriname. Notamment quand vous prenez des photos. Les autochtones associent parfois un lieu ou un arbre à quelque chose de sacré. Dans ce cas, vous devrez demander la permission avant de prendre une photo. Si vous voyagez avec un(e) guide, il ou elle vous fera savoir ce qui est permis ou non. Pour finir, sachez que de nombreux lieux sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco. Vous quitterez le Suriname avec des étoiles plein les yeux.

Le vaccin contre la fièvre jaune est recommandé si vous voyagez depuis un pays à risque de transmission de la fièvre jaune.

Pour plus d'informations, cliquez sur le lien suivant :

https://www.who.int/ith/ITH_Annex_I.pdf