Information sur le visa pour la République Tchèque

Instructions importantes

La République tchèque, ou Tchéquie, est une nation d’Europe centrale riche d’une histoire intéressante et d’une culture fascinante. La destination la plus populaire est la capitale, Prague, qui est bien adapté pour accueillir toutes sortes de touristes. Vous pouvez faire une promenade dans l’une des innombrables rues étroites de la vieille ville et admirer la diversité et l’architecture magnifique. A Prague, se perdre peut être totalement amusant! De plus, si vous voulez une vue à 360º du paysage urbain, visitez la Tour Petrin, un observatoire avec plus de 300 marches au sommet. Mais ne vous inquiétez pas, ils ont un ascenseur. .

En plus de réserver votre hébergement, vous devez voir si vous avez besoin d’un visa pour visiter la République tchèque. Le pays fait partie de l’Union européenne et est donc membre de l’Accord de l’Espace Schengen, ce qui signifie que vous avez besoin d’un visa Schengen. Toutefois, ce n’est pas le cas dans deux situations : si vous êtes ressortissant de l’UE ou si vous venez d’un des nombreux pays d’exemption de visa (annexe II).

Pour savoir dans quelle catégorie vous tombez, vous pouvez étudier la politique de visa de l’Espace Schengen. Solution plus rapide: consultez notre outil qui s'appele Visa Checker. Choisissez simplement votre nationalité dans le menu déroulant et indiquez la République tchèque comme destination. En quelques secondes, vous saurez si vous avez besoin d’un visa ou non. Si vous n’en avez pas besoin, vous êtes libre de voyager. Si c’est le cas, nous offrons une liste des ambassades où vous pouvez présenter une demande en personne.

Notez que même si la République tchèque est son propre pays dans l’espace Schengen, vous n’avez pas nécessairement à présenter une demande de visa à l’ambassade de la République tchèque. Sachez que les règles de visa Schengen peuvent être assez strictes. Si vous allez en République tchèque seulement, alors vous devez visiter l’ambassade tchèque la plus proche. Cependant, si vous avez plusieurs destinations, vous devez demander votre visa Schengen à l’ambassade du pays qui est votre destination principale. Si cela ne peut pas être établi, vous devez d’abord demander votre visa à l’ambassade du pays que vous visitez. Ainsi, si vous prévoyez d’aller en Allemagne et de visiter ensuite la République tchèque, le visa que vous obtenez de l’ambassade allemande vous accorde l’entrée en République tchèque ainsi.

Si vous avez besoin d’obtenir un visa pour la République tchèque, assurez-vous que vous répondez à toutes les exigences spécifiques au pays. Même si vous pouvez le faire en ligne, nous vous recommandons d’appeler la mission diplomatique ou l’ambassade elle-même. C’est la source d’information la plus fiable. Les sites web ne sont pas toujours mis à jour, conduisant à des erreurs. Il suffit de donner à l’ambassade un appel ou un courrier électronique, et vous trouverez plus d’informations.

Néanmoins, ce que iVisa peut vous dire avec certitude est que vous aurez probablement besoin d’un passeport qui reste valide pendant au moins 6 mois après votre date d’arrivée en République tchèque. Pour plus d’informations, contactez l’ambassade tchèque la plus proche.

iVisa ne peut pas traiter les demandes de visa Schengen, mais nous espérons que les informations ci-dessus sont utiles. Pour d’autres questions, vous pouvez contacter notre service d’assistance, qui est gratuit et disponible 24/7.

Foire Aux Questions

La République tchèque, en tchèque Česká republika, est un pays européen d'Europe centrale qui fait partie de l'Union européenne. Regroupant les régions historiques de Bohême, de Moravie, et une partie de la Silésie, la République tchèque naît formellement en 1969 de la fédéralisation de la Tchécoslovaquie. Elle devient indépendante le 1er janvier 1993 lors la scission de la République fédérale tchèque et slovaque, dernière forme de gouvernement de la Tchécoslovaquie. Sa capitale est l’intemporelle et merveilleuse ville de Prague, construite sur les rives de la Vltava. Patrie de Václav Havel, le président philosophe, mais aussi de Milan Kundera, Antonín Dvořák, Milos Forman ou Alfons Mucha, on peut dire que la République tchèque recèle bien des trésors, à commencer par ses habitants.

Mais avant de partir, il faut se renseigner sur les modalités d’entrée sur ce territoire. Deux catégories de voyageurs existent. Les citoyens suisses et ceux venant de l'Espace économique européen, qui comprend l'Union européenne, l'Islande, la Norvège et le Liechtenstein, n’ont besoin que d'une carte d'identité nationale ou d'un passeport valide. La République tchèque fait partie de l'espace Schengen et les ressortissants de cet Espace peuvent y entrer, y circuler librement et y rester aussi longtemps qu'ils le souhaitent. A ces voyageurs s’ajoutent ceux des pays exemptés de visa qui peuvent se rendre en République tchèque mais ne peuvent pas rester plus de 90 jours sur une période de 180 jours dans l'espace Schengen et qui, en général, ne peuvent pas travailler au cours de leur séjour, même si des exceptions existent. Les ressortissants du Canada par exemple, font partie de cette catégorie. La deuxième catégorie regroupe les voyageurs qui doivent faire une demande de visa avant leur départ pour entrer sur le territoire tchèque.

La monnaie nationale de la République tchèque est la couronne tchèque. Aujourd’hui, l’anglais est largement pratiqué à Prague et de plus en plus dans le reste du pays par la jeune génération. L’allemand reste toutefois une langue de référence, tout comme le russe. N’hésitez pas à apprendre quelques mots en tchèque, ce sera toujours apprécié. Si vous voyagez avec votre propre véhicule, n’oubliez pas d’acheter la vignette pour l’autoroute : celle-ci est obligatoire. Vous devrez la coller sur le pare-brise de votre voiture. Payable en euros, elle est vendue à la frontière, dans certaines stations-services et bureaux de poste. Ne passez pas outre, l’amende est élevée ! Si vous voulez découvrir la gastronomie tchèque, vous serez ravi devant le vaste choix de restaurants à des prix abordables dont regorge le pays. Bien sûr, la bière est la boisson nationale et tout le monde connaît la Pilsen ou Plzeň (en tchèque), fabriquée dans la ville du même nom. Si vous préférez le vin, choisissez un blanc de Moravie, région réputée pour son vin. Ceux qui aiment l'alcool un peu plus fort peuvent goûter à la "Becherovka" l'alcool de plantes. Pour trinquer, on dit "Na zdravi".

Quant à la cuisine traditionnelle tchèque, elle est, comme souvent en Europe de l’est, copieuse et variée. Difficile de trancher parmi toutes les spécialités des restaurants et brasseries : jambon de Prague (pražská šunka), variété de jambon blanc souvent servi avec de la crème fouettée, l’incontournable bramborový salát (salade de pommes de terre), le foie d’oie frais aux oignons (husí játra na cibulce) ou la langue fumée (uzený jazyk), une myriade de soupes, le traditionnel gulaš, Svíčková na smetaně (rôti de bœuf à la crème accompagné d’airelles) ou encore le Španělské ptáčky, sortes de paupiettes de bœuf fourrées avec du lard, des œufs, des oignons et des cornichons. En plus des viandes panées, présentes dans tous les menus, vous trouverez aussi du poisson pané, du fromage chaud pané, et même des légumes panés ! Quant aux desserts tchèques, ils sont souvent issus des spécialités culinaires des pays voisins. Oubliez votre régime et bon appétit ! Pour finir, que visiter ? Voici une petite liste des incontournables. En Bohême, visitez Český Krumlov, une jolie petite cité médiévale nichée dans les méandres la Vltava. Les médiévistes préféreront le château fort de Karlštejn qui occupe, parmi les châteaux forts tchèques, une place particulière car il a été construit sur ordre du roi Charles IV pour y conserver les trésors royaux, des collections de reliques sacrées et les joyaux de la couronne. L’architecture du château vaut à elle seule le détour ! La cité thermale de Marienbad, fondée au début du XIXe siècle, bénéficie d’un cadre unique, entourant une vallée verdoyante. A travers les âges, elle a toujours su attirer écrivains et musiciens qui venaient y prendre du repos. Goethe, Gogol ou encore Dostoïevski sont passés par là. C’est votre tour. Mais si les villes vous lassent, direction la chaîne de montagne de la Šumava qui s’étend sur quelques 140 km le long des frontières allemande et autrichienne. Déclarée parc national de Šumava en 1991, elle est aussi une réserve de la biosphère de l’Unesco. La nature y est superbe et luxuriante, les randonnées à faire nombreuses : environ 1 500 km de sentiers touristiques y sont tracés. Quant aux amateurs de la grande Histoire, ils se laisseront peut-être entraîner dans le sillon de la Grande Armée sur ce site qui célèbre toujours Napoléon. Vous pourrez y voir chaque année au début du mois de décembre, une reconstitution de la bataille.

Retour à Prague. Outre le déjà célèbre Pont Charles (à arpenter au petit matin, pour éviter les hordes de touristes qui ne manqueront pas de s’y retrouver dans la journée), ne manquez pas de visiter le Mémorial national aux héros de l'attentat contre Heydrich. Bouleversant. Si vous hésitez sur la meilleure saison pour visiter la République tchèque, sachez ma foi, qu’aucune n’est mauvaise ! L’été vous permettra de profiter des baignades dans les lacs et rivières nombreux dans le pays, l’automne vous offrira ses lumières dorées, l’hiver son romantisme enneigé sous les tours de Prague ou dans la montagne, et le printemps, ses sublimes couleurs de renouveau. Bref, quoique vous choisissiez de faire en République tchèque, vous ne pourrez passer qu’un séjour merveilleux dans ce pays enchanté !