Chypre: Informations sur le visa

 
   
 
 
 
     
 

En savoir plus: Visa Schengen

Plus d'informations bientôt!
Documents requis pour la demande
Instructions importantes

Témoignages
Nos clients ont de belles histoires à raconter

Foire Aux Questions

Avant toute chose, il est important de savoir que Chypre est divisée depuis 1974 en deux zones, une grecque et une turque. Comme les deux zones n’entretiennent pas d’excellents rapports, sachez que si dans votre passeport figure un visa de Chypre-Nord, vous ne serez pas autorisé à entrer dans la zone sud. Quant à la zone turque, au nord (dite "République turque de Chypre-Nord"), elle n'est reconnue que par la Turquie et quelques rares autres pays. Contrairement à sa voisine du sud, vous serez autorisé à solliciter un laisser-passer de quelques jours pour le nord si vous avez abordé l'île par le sud. Le décor est planté ! Ensuite, bien que Chypre ne fasse pas encore partie de l'espace Schengen, elle a adopté la même politique de visa que le reste de l'espace Schengen. En gros, soit vous êtes un ressortissant européen et vous pouvez aller à Chypre librement et y rester tant que vous voulez ; soit vous faites partie des pays qui bénéficient d’une exemption de visa et vous pourrez séjourner 90 jours maximum sur l’île ; soit vous devrez faire une demande de visa. Vous pouvez consulter la page d’accueil d’iVisa afin de vous renseigner sur votre statut. Chypre est un des pays de l'Europe méditerranéenne et fait partie de l'Union européenne depuis mai 2004.

Le climat y est tempéré, de type méditerranéen avec des étés chauds et secs et des hivers doux. Selon la légende, Aphrodite, déesse de l’amour, serait née à Chypre de l’écume de mer, donnant ainsi à l’île son surnom de "d’île de l’amour”.

Belle introduction pour cette île enchanteresse. Plus terre à terre, sachez que Chypre utilise l'euro, la monnaie commune à de nombreux pays européens. Côté transports, attention, il n'y a pas de trains à Chypre ! Mais il y a la possibilité de louer une voiture. En outre, sachez qu’on roule à gauche, et vite, alors prudence ! Avant de traverser, regardez d'abord à droite et puis à gauche ! Le bus est aussi une option pour se déplacer. Dans le sud, les bus fonctionnent par districts. Les arrêts ne sont pas toujours bien renseignés. Pour aller d'un district à l'autre, les choses sont compliquées et il vaut mieux alors avoir recours à la location de voiture ou aux taxis collectifs ou individuels. Et pour finir, le week-end, la plupart des bus ne circulent pas. Toutefois, à Chypre-Nord, un réseau de minibus relie activement Nicosie-Nord, Kyrenia et Famagouste. Chaque jour, un bus part de Famagouste vers midi à destination de Dipkarpaz. A Chypre, on parle grec (dans la partie sud) et turc (dans la partie nord). L'anglais est toutefois très répandu dans les grandes villes et les régions touristiques. Il y a aussi le kypriaka, un dialecte chypriote (mélange de grec, de grec ancien et de turc), difficile à comprendre même si vous parlez grec.

La vie est chère à Chypre. Depuis le 15 juin 2017, un accord européen permet à tous les détenteurs de cartes SIM appartenant à l'un des pays européens membres de maintenir les mêmes conditions tarifaires que dans le pays d'origine. Les appels téléphoniques et la navigation sur Internet sont valables sans surcoût dans tous les pays européens, dans la limite du raisonnable. Pour utiliser ce service, activez simplement l'option internationale sur votre téléphone mobile.

Le patrimoine archéologique de l'île est important, c’est par là que vous devriez commencer vos visites. Voici quelques idées. Allez à Choirokoitia, site néolithique inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1998, ou à Kourion pour admirer le magnifique théâtre gréco-romain. En quête de mysticisme ? Les eaux qui entourent le rocher Pétra tou Romiou (La Pierre du Grec) seraient le lieu, selon la légende, de l'apparition d'Aphrodite, déesse de l’amour. Pour les amateurs de belle architecture, le monastère de Kykkos (Massif de Troodos), les châteaux du Besparmak ou l'abbaye de Bellapaix semblent tout indiqués. Les amoureux de la nature pourront découvrir la faune et la flore chypriote dans les nombreuses réserves et parcs nationaux de l’île. La péninsule des Akamas, le Troodos ou encore Cape Greco sont intéressants à découvrir à pied ou à vélo.

Quant à la gastronomie chypriote, elle ressemble beaucoup à celle de la Grèce, mais avec des plats particuliers venus du Moyen-Orient comme le houmous (pâte de sésame et pois chiches) ou le tahini (sauce au sésame). Bref, le meilleur des saveurs s’y est mélangé. Goûtez le soutzoukos, friandise en forme de boudin, fabriquée à base de jus de raisin. Le halloumi qui est le fromage typique de l'île : blanc et salé, fabriqué à partir du lait de brebis, on peut le manger nature, le poêler, le griller bref, le décliner à l’infini ! Bien sûr, vous pourrez aussi profiter de ce que propose l’agriculture locale : les arachides, la pomme de terre, les fraises, bananes, pastèques, melons, cerises, pommes, raisins mais aussi des nombreux produits frais qu’offre la mer. Et pour finir, comment ne pas mentionner le vin chypriote ? Entre la fin août et le début septembre, rendez-vous au festival annuel du vin de Limassol sur la côte sud. Cette manifestation attire près de 10 000 visiteurs venus de toute l'île et beaucoup de touristes étrangers. Ses organisateurs assurent que ce festival est “une renaissance des rites païens de la Grèce antique, des anciennes manifestations organisées en l'honneur de Dionysos, dieu du vin et d’Aphrodite, déesse de l'amour”, rien que ça ! Il est vrai que le vin de Chypre est un vin mythologique, sans doute l’un des plus anciens du monde méditerranéen ! Réputé dans l'Antiquité et alors nommé nama ou cyprus nama, le vin chypriote coule à flots pendant les dix jours du festival et il est offert généreusement par les caves et domaines viticoles. Pourquoi s’en priver ? Il aurait été dit que boire du vin chypriote, “c'est comme si les rayons du soleil, la brise de l'aube, la transparence de l'atmosphère, la magie romantique de la terre et le ciel de Chypre, vous coulaient dans les veines”. A bon entendeur salut !