Landing Page - /bulgaria-schengen-visa

Foire Aux Questions

La Bulgarie (en bulgare : България et Република България) est un pays d’Europe de l’Est situé dans les Balkans. Elle est bordée par la Mer Noire à l'est, au sud par la Grèce et la Turquie, au nord par le Danube et la Roumanie, à l’ouest par la Serbie et la Macédoine du Nord. On dit souvent de ce pays qu’il est un des derniers territoires mystérieux d’Europe. Sa capitale est Sofia. Véritable cœur de l’Europe balkanique, la Bulgarie autrefois nommée le vestibule de l’Orient comblera un grand nombre de visiteurs. Toutefois, comme pour tout voyage, il faut se renseigner sur les conditions d’entrée sur le territoire.

En Bulgarie comme dans d’autres pays, il existe deux types de visiteurs : ceux qui ont besoin d’un visa et ceux qui n’en ont pas besoin. Ceux qui n’en ont pas besoin sont les ressortissants de l'Union Européenne, de la Zone Economique Européenne, de la Confédération Suisse : ces personnes bénéficient de la liberté de mouvement dans la Zone Schengen. En outre, certains autres pays tels que le Canada ou encore les Etats-Unis sont exemptés de visa et leurs citoyens peuvent se rendre en Bulgarie munis de leur passeport, pour un séjour maximum de 90 jours. Pour tous les autres, un visa est requis. Attention : la Bulgarie ne fait pas partie de l’Espace Schengen mais applique les mêmes règles.

Revenons maintenant au pays lui-même. La Bulgarie présente une merveilleuse diversité de paysages. Massifs montagneux, forêts, vallées isolées, plaines verdoyantes, lacs et rivières, plages dorées de la mer Noire…. De quoi ravir tout le monde ! Chaque année, elle accueille 8,9 millions de touristes, curieux de parcourir ce beau pays. Depuis 1995, le tourisme balnéaire s'est fortement développé le long de la mer Noire, notamment à Slantchev Briag, Albena ou à Zlatni Pyasatsi, près de Varna. Ne manquez pas de vous promener près du cap Kaliakra pour admirer l’horizon.

Le pays regorge aussi de sites historiques. Rendez-vous à Veliko Tarnovo, dont la citadelle offre parfois un spectacle son et lumière retraçant l'histoire de la Bulgarie à travers les siècles. En outre, Bouzloudja, situé à quelques kilomètres au sud de Gabrovo, est aussi et surtout connu pour l'ancienne salle de congrès du parti communiste, un lieu aujourd'hui abandonné et qui a la forme particulière d'un OVNI. Bien que le bâtiment ne se visite pas, de nombreux curieux y pénètrent pour admirer les fresques en mosaïques ou l'ancien auditorium aujourd'hui délabré.

En quête de paix ? Alors direction le monastère de Rila, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1983.

Quoi d’autre ? Pêle-mêle : la cathédrale Alexandre-Nevski de Sofia, un des symboles du pays, la Galerie Nationale d'Art Étranger à Sofia, la forteresse de Belogradtchik et ses belles balades alentour, les paysages somptueux des Rhodopes, le Mont Chipka en hiver, la plaine de Thrace et la ville de Sliven, le sommet Dessilitsa, Bolata, une plage et réserve naturelle, la réserve naturelle Djendema, les errances sur les bords du mythique Danube au coucher du soleil, les chalets de la région de Rila, la réserve Kamchiya et pour finir, un incontournable : “Les Yeux” de la grotte Prohodna.

Si vous voyagez en hiver, régalez-vous dans l’une des principales stations de ski de Bulgarie. Vous avez le choix entre Bansko (massif du Pirin), Borovets (massif du Rila) ou Pamporovo située dans les monts Rhodopes. Le bulgare est la langue officielle du pays et les mots s'écrivent en alphabet cyrillique mais celui-ci est un peu différent de l’alphabet cyrillique russe. Il ne comporte en effet que 30 lettres et les prononciations peuvent ne pas être identiques. Pour plus de confort, il est recommandé de se mettre un peu au cyrillique, ce qui vous facilitera la vie pour vous orienter dans le pays. La monnaie est le lev de Bulgarie (pluriel : leva ; sigle officiel : BGN ; sigle usuel : Lv). Côté gastronomie, la cuisine bulgare est à mi-chemin entre les cuisines grecque, russe et turque. C’est un mélange d’influences slaves et orientales. Vous vous régalerez de cette cuisine généreuse, dans laquelle on mange beaucoup de viande, même si elle n’est pas toujours très raffinée.

Bien sûr, ne commettez pas l’erreur d’oublier Melnik, la capitale du vin bulgare dont la culture remonte à l’Antiquité. C’est pendant l’époque communiste que les vins bulgares ont connu leur apogée car ils étaient exportés en masse à travers l’Union soviétique et même en Angleterre.

Depuis, ils ont souffert, notamment à cause du vieillissement des installations et de la perte de l’ancien savoir-faire. En conséquence, la surface plantée a été réduite par quatre depuis les années 1980 ! Toutefois, un renouveau émerge car le terroir bulgare suscite l’intérêt des viticulteurs étrangers. Reconnaissant la qualité de certains sols bulgares, ils ont investi dans le pays, dans l’espoir d’un retour substantiel. En outre, les vins bulgares ne sont pas onéreux et présentent un excellent rapport qualité-prix. Les meilleurs crus proviennent du nord-est du pays, des régions de Roussé, Sliven, Targovichte, Choumen, Preslav, Varna, Bourgas et Slaviantsi, où les températures douces et les longs automnes permettent une meilleure concentration en sucre du raisin. Voici quelques noms à retenir : Château Euxinograd, Muscat ottonel de Targovichte, Château Karnobat, Traminer Khan Kroum, Chardonnay de Pliska ou de Preslav, Dimiat tamianka, Misket (muscat) de Karlovo ou Damianitza de la vallée thrace. À côté du merlot, du cabernet-sauvignon et du pinot noir, vous trouverez d’intéressants cépages bulgares comme le Mavrud d’Assenovgrad, couleur rubis intense (qui selon la légende, porte le nom de Mavruda, princesse bulgare épouse d’un roi thrace), le Gamza du nord-ouest du pays ou encore le Melnik de la région de Melnik. Parmi les domaines viticoles réputés figurent l’Enira, la cuvée Terra Tangra, le domaine Boyar (et son mavrud), le château Burgozone, le Brut Zero et le Soli Red de l’Italien Edoardo Miroglio. À ne pas manquer : l’Iskra, le « champagne » bulgare, que l’on trouve en “dry”, en sec ou demi-sec, plutôt en blanc qu’en rouge. Avis aux amateurs. Bref, comme vous l’avez constaté tout au long de cet article, impossible de s'ennuyer en Bulgarie ! Alors bon voyage !