Information Visa Schengen Slovaquie

Instructions importantes

La Slovaquie est un petit pays d’Europe centrale. Son charme réside principalement dans ses cités médiévales et la plupart des touristes choisissent de rester à Bratislava, sur le chemin de Vienne, Prague ou Budapest. C’est dommage, car la Slovaquie mérite d’être mieux connue. La Slovaquie possède d’admirables châteaux, églises et palais de style gothique, renaissance ou baroque, sans oublier les joyaux de l’architecture slovaque : les églises en bois dans l’est du pays. À ne pas manquer ! Amateur de randonnées, profitez d’une nature encore très sauvage, notamment dans les célèbres Tatras ou dans le parc du Paradis slovaque. Ajoutez à cela du rafting en été, du ski en hiver, des grottes parmi les plus belles du monde et de nombreuses sources thermales... Ce ne sont pas les activités qui manquent pour occuper votre séjour en Slovaquie ! Cependant, avant d’y être, vous devez connaître les conditions d’entrée sur le territoire slovaque. Le pays fait partie de l’espace Schengen, vous allez donc peut-être devoir effectuer une demande de visa Schengen. Mais, si vous êtes soit citoyen de l’Union européenne, soit ressortissant d’un des pays bénéficiant du programme d’exemption de visa, vous n’aurez besoin d’aucun visa. Si vous êtes citoyen d’un pays de l’espace Schengen, votre carte d’identité suffira au voyage. Si vous êtes canadien, par exemple, vous aurez besoin de votre passeport en cours de validité, bien sûr. Dans ce cas, vous pourrez vous déplacer dans tous les pays de l’espace Schengen, donc en Slovaquie, pour une durée de 90 jours sans visa. Quant aux autres voyageurs, ils devront faire une demande de visa Schengen. Gardez bien à l’esprit que vous pouvez faire votre demande de visa Schengen auprès de plusieurs consulats. En effet, la spécificité de ce visa est qu’il est valide pour vos voyages dans tous les pays membres. Nous vous conseillons toutefois d’obtenir votre visa à l’ambassade du pays dans lequel vous resterez le plus longtemps ou dans celui par lequel vous entrerez dans l’espace Schengen. Si c’est la Slovaquie, rendez-vous à l’ambassade de Slovaquie de votre pays de résidence. Si vous souhaitez vérifier votre statut, vous pouvez utiliser l’outil développé par iVisa. Pour cela, c’est très simple : retournez sur la page d’accueil, sélectionnez votre pays d’origine dans le menu déroulant de gauche et la Slovaquie comme destination dans le menu de droite. Et voilà ! Les résultats vous indiqueront si vous avez besoin ou non d’un visa. À l’heure actuelle, nous ne pouvons pas traiter de demande de visa pour l’espace Schengen, qui n’a pas encore adopté le système des visas électroniques. Cependant, nous souhaitons quand même vous aider au mieux, c’est pourquoi notre service en ligne est disponible gratuitement 7j/7 et 24h/24. Une dernière chose : Internet regorge d’informations, mais elles ne sont pas toujours fiables. C’est pourquoi vous devriez les utiliser à titre informatif seulement. Une ambassade ou un consulat resteront toujours la solution la plus fiable : contactez-les pour être sûr des renseignements obtenus avant de partir. Nous regrettons de ne pas pouvoir vous assister pour votre obtention de ce visa, mais nous espérons néanmoins que vous aurez trouvé quelques informations utiles dans l’article ci-dessus. Si vous avez plus de questions, n’hésitez pas à nous contacter, nos consultants feront de leur mieux pour vous répondre.

Foire Aux Questions

La Slovaquie est un pays d'Europe centrale, niché entre la République tchèque, la Pologne, l'Ukraine, la Hongrie et l'Autriche. Autant dire dans une région intéressante à découvrir ! La beauté de sa nature, son histoire palpitante et ses possibilités de détente, le tout dans un pays de taille moyenne, voilà pourquoi vous avez décidé d’aller en Slovaquie, et vous avez bien raison ! La Slovaquie fait partie de l’espace Schengen, ce qui signifie que les ressortissants des pays membres de cet espace ont uniquement besoin d’un document d’identité valide pour s’y rendre. Les contrôles douaniers ayant été abolis entre les pays de l’espace Schengen, vous êtes libre d’entrer en Slovaquie ! Merci l’Europe ! Ensuite, il y a les ressortissants des pays qui bénéficient de l’exemption de visa : muni d’un passeport valide, leur séjour sera limité à 90 jours maximum, sur une période de 180 jours, en Slovaquie, mais aussi dans l’espace Schengen en général. Profitez-en pour visiter les pays voisins. Pour finir, il y a les autres voyageurs, ceux ne faisant pas partie des cas précédents. Ceux-là devront se rendre auprès de la représentation slovaque de leur pays de résidence pour y demander un visa, car aucun visa n’est délivré aux frontières. Mais que visiter en Slovaquie ? Pour commencer, sachez que ce pays est le paradis des randonneurs ! Hé oui, la Slovaquie ne compte pas moins de neuf parcs nationaux et est sillonnée de milliers de sentiers de randonnée balisés, qui couvrent notamment la partie la plus haute de la chaîne de montagnes des Carpates, les Hautes Tatras. En outre, vous pourrez aussi visiter de nombreuses grottes dont plusieurs sont inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO, et admirer les canyons et chutes d'eau du Paradis slovaque et du Karst slovaque. Pour les férus d'histoire, sachez que la Slovaquie a le plus grand nombre de châteaux par habitant dans le monde. Simples ruines ou châteaux habitables bien conservés et meublés, vous ferez un saut dans le Moyen-Âge. Il y a aussi de nombreuses villes et villages à l'architecture gothique et baroque à travers la Slovaquie, dont la capitale Bratislava. On trouve aussi des exemples bien conservés d’églises construites entièrement en bois, ainsi que le plus grand Retable en bois du monde. C'est d’ailleurs l'une des plus fascinantes caractéristiques culturelles slovaques : grâce au bois des montagnes des Carpates, les habitants ont su développer une architecture à la fois typique et unique. Aujourd'hui, on ne compte plus que 50 églises (en majorité orthodoxes) dans le nord-est, et 8 églises dites articulaires. Ces dernières sont nommées ainsi en raison des “articules”, lois instaurant au XVIIè siècle la construction des églises aux alentours des villages. Celles-ci ont été construites uniquement en bois, sans fondations, assemblées sans un clou, et n’ont ni tour, ni cloche. Une sacrée prouesse ! Ne manquez pas l’église de Hronsek, entre Zvolen et Banská Bystrica. Il existe de nombreuses sources thermales et minérales en Slovaquie, de quoi s’offrir un moment de détente pendant votre séjour. Quelques informations pratiques maintenant. Les limitations de vitesse sont comme suivant : 50 km/h en ville, 90 km/h sur routes et 130 km/h sur les autoroutes. Ces dernières nécessitent d’avoir impérativement une vignette : pour 10 jours (10 €), 1 mois (14 €) ou 1 an (50 €). Cette vignette est électronique, il n’y a pas d’autocollant à coller sur le pare-brise. Elle s’achète soit à l’entrée du pays, dès la première station-service, soit à l’avance, en ligne sur eznamka.sk. À défaut, l’amende peut atteindre 3 fois le prix annuel de la vignette. Le taux d'alcoolémie est de zéro en Slovaquie. Pour le carburant, n’oubliez pas que beaucoup de stations-service ferment à 18-19h. En revanche, on en trouve vraiment partout ! Toutes les grandes villes slovaques sont desservies quotidiennement par le train. En revanche, les connexions avec les petites villes et villages sont plus rares, et parfois saisonnières. Réservation impérative sous peine de se retrouver debout. Sinon, le bus est une option pour parcourir la Slovaquie. Plus cher que le train, c’est néanmoins l'idéal pour plus d'authenticité. Arrivez bien en avance, avant le départ des bus. Quant à vos déplacements urbains, bus et tramways sont fonctionnels dans toutes les grandes villes. Vous pourrez acheter vos tickets à des machines automatiques présentes aux arrêts de bus ou directement à bord. Côté activités hivernales, la Slovaquie a de nombreuses stations de sport d'hivers, en particulier au centre et au nord du pays. Les pistes sont classées en trois catégories de difficultés : bleues, rouges et noires. Le port du casque est obligatoire pour les enfants de moins de 15 ans et il est généralement possible de louer des skis au pied des pistes. La saison débute selon l'enneigement en décembre jusqu'à fin mars ou avril pour les régions des basses et hautes Tatras. Le ski de fond est également très pratiqué mais il est relativement difficile de trouver une agence de location de ski de fond. Après une fatigante journée sur les pistes, vient le temps de vous rassasier. Vous ne serez pas déçu(e) car la cuisine slovaque est généreuse. Vous vous régalerez notamment des pâtisseries et des glaces maisons, dont les locaux raffolent. Le plat national slovaque, bryndzové halušky, est composé d’une sorte de gnocchis (halušky) avec du bryndza, un fromage de brebis, et souvent des lardons. De quoi vous tenir au corps ! Les šúľance au pavot sont un plat sucré, fait de pâtes à base de pomme de terre, accompagnées de pavot, de sucre et de beurre. On peut goûter ces plats dans des auberges de type salaš qui proposent de la cuisine slovaque typique. Arrosez ça d’une bonne bière slovaque et vous voilà parti(e) pour une bonne sieste ! Quant à la communication, essayez d’apprendre quelques mots et formules usuelles, ce qui vous sera utile et rendra l’accueil encore meilleur. Comme leurs voisins tchèques et hongrois, les Slovaques plus âgés connaissent mieux l’allemand que l’anglais, et les jeunes... seulement l’anglais. Bref, comme vous le constatez, la Slovaquie et ses nombreuses facettes vous promettent de passer un séjour mémorable ! Bon voyage !