Visa Corée du Nord | Formalités Voyage Corée du Nord

 
   
 
 
 
     
 

En savoir plus: Permis d'entrée de visiteur

Plus d'informations bientôt!
Documents requis pour la demande
Instructions importantes
Avec à peine plus de 1500 visiteurs par an, la Corée du Nord n’a vraiment rien d’une destination de vacances commune. En effet, la Corée du Nord est l’un de pays les plus fermés au monde et la majorité des pays déconseillent vivement à leurs ressortissants de s’y rendre, surtout pour des motifs touristiques. Cependant, certains voyageurs à l’esprit aventurier souhaitent tout de même y aller et voir de leurs propres yeux la dernière frontière de la Guerre froide. Et il semble malgré tout que le pays dispose de nombreuses attractions à même de satisfaire les visiteurs : monuments, massifs montagneux, plages, gastronomie… Comme vous pouvez vous en douter, toutes les nationalités doivent obtenir un visa pour pouvoir se rendre en République populaire démocratique de Corée et iVisa n’est pas habilité à traiter ces demandes. La demande de visa doit être déposée auprès d’une des représentations diplomatiques de la Corée du Nord à travers le monde. Notez qu’il n’en existe pas dans tous les pays, tel qu’en France ou au Canada. Il est également important d’avoir conscience que les conditions d’obtention du visa peuvent changer du jour au lendemain sans aucune notification préalable. Le document n’est délivré que si le voyage est organisé à l’avance et si le gouvernement l’approuve. De plus, le voyage doit être organisé par une agence de voyages nord-coréenne et il n’est pas possible de voyager seul. La seule option pour voyager en individuel consiste à se faire accompagner en permanence par une escorte. Et même dans ce cas, vous ne pourrez pas choisir votre itinéraire. Dans certains cas, l’ambassade de Corée du Nord peut vous convoquer pour un entretien pour confirmer votre identité et votre profession. Dans la plupart des cas, ces entretiens se passent bien. Si vous n'êtes ni journaliste ni engagé en politique, vous devriez obtenir votre visa. Attention, l’accord est souvent donné un à deux jours seulement avant le départ. Contrairement à une opinion répandue, les refus ne sont pas si courants, mais il est vrai qu’il y a relativement peu de demandes. Vous devez savoir et accepter que vous ne pourrez pas vous rendre où vous voulez comme vous voulez. De l'itinéraire aux hébergements, à la restauration et aux transports, tout est déterminé par l’agence de voyages. Cependant, si vous respectez les indications données, vous ne devriez pas avoir de problèmes. Nous vous déconseillons néanmoins d’entrer en contact avec des locaux. Non pas que cela vous causerait des problèmes, mais plutôt, car ce sont eux qui pourraient avoir des soucis par la suite. Faites également très attention en ce qui concerne les photos. Les autorités nord-coréennes ne plaisantent pas à ce sujet. Il vous sera indiqué où et quand vous êtes autorisé à en prendre. En dehors de ces moments, ne vous y tentez surtout pas, car vous risqueriez gros. En plus, du fait des relations diplomatiques quasi inexistantes entre la Corée du Nord et le reste du monde, les autorités de votre pays auront bien du mal à vous venir en aide. Mais à partir du moment où vous respectez les règles, votre voyage en Corée du Nord devrait se passer sans encombre et vous ferez partie des rares personnes à avoir vécu cette expérience singulière.

Témoignages
Nos clients ont de belles histoires à raconter

Foire Aux Questions

Bien qu’elle attire surtout l’attention des spectateurs internationaux pour son actualité politique, la Corée du Nord possède des biens culturels dignes d'intérêt et de splendides paysages naturels qui pourraient tenter les touristes. Mais le parcours s’avère semé d’embûches et demande de la patience à qui décide de l’emprunter ! Voici quelques informations importantes à connaître si vous avez décidé d’entreprendre ce voyage.

Tout d’abord, sachez qu’il n'y a officiellement aucune restriction d'accès à la Corée du Nord, sous condition d'obtenir un visa. Il est toutefois impératif de passer par une agence de voyage pour obtenir votre visa car les voyages effectués sans passer par celles-ci sont interdits aux étrangers. Une fois sur place, les groupes étrangers doivent tous être accompagnés par au moins deux guides et chauffeur dans l'ensemble de leurs déplacements. Plusieurs agences de voyage se sont spécialisées dans l'organisation de circuits touristiques (y compris individuels) en Corée du Nord. Certaines agences organisent des circuits en français. Une fois sur place, les étrangers dont le séjour est supérieur à 24 heures doivent s’enregistrer auprès du ministère des Affaires étrangères local. Cette démarche est automatiquement effectuée par la plupart des hôtels de Pyongyang. Les journalistes de leur côté doivent disposer d'un visa spécifique. Continuons encore un peu avec les côtés "peu drôles" de votre séjour. Les transports publics ne sont pas ouverts aux étrangers à part le métro avec autorisation et guide. En ce qui concerne les déplacements en voiture, les touristes ne sont pas autorisés à conduire : les représentants locaux des agences de voyages ou les autorités assurent les déplacements des visiteurs. Avant de prendre des photos, les voyageurs doivent demander la permission au guide qui les accompagne. Il est interdit de photographier les aéroports, les routes, les ponts, les ports et les gares. Les voyageurs doivent veiller à ne pas exprimer de critiques et d'observations relatives au système politique et son dirigeant. Des gestes en apparence bénins peuvent être considérés par les autorités nord-coréennes comme un manque de respect et un crime grave passible de lourdes peines. Il est interdit d’importer du matériel audio, y compris des radios à ondes courtes et des appareils de télécommunication comme les téléphones cellulaires et les ordinateurs. Ces articles (dont le téléphone portable et le GPS) sont retenus à l’arrivée, et sont habituellement rendus aux voyageurs au moment de leur départ. Les autorités peuvent également saisir les livres, revues, cassettes audio et vidéo. Veillez à bien respecter toutes ces règles ! On ne plaisante pas avec ça en Corée du Nord. En effet, les droits fondamentaux ne sont pas respectés dans de nombreux cas. Des arrestations arbitraires, y compris de ressortissants étrangers, ont été signalées. Les délits graves peuvent entraîner l’emprisonnement ou même la peine capitale. Les personnes arrêtées ne sont pas nécessairement informées des faits qui leur sont reprochés et ceux-ci ne sont pas systématiquement établis. Les peines d’emprisonnement sont purgées sur place.

Quoi d’autre ? Ah oui ! Toute activité non autorisée de nature politique ou religieuse risque d’entraîner une interpellation. Et les étrangers peuvent être verbalisés voire arrêtés s’ils sont surpris en train d’effectuer des achats dans des magasins non autorisés aux touristes, ou des opérations de change de devises dans des bureaux non officiels. Voilà ! Mais si vous respectez tout ça, vous serez récompensé(e) par les cadeaux que ce pays a à offrir !

Pyongyang : capitale et étape obligatoire des circuits touristiques, cette ville rassemble tous les lieux dédiés à la gloire de Kim Il-Sung, ainsi que les symboles de la lutte contre l’ennemi japonais, sud-coréen ou américain. Quelques exemples : la colline de Mansuadae et ses statues de bronze de Kim Il-Sung et Kim Jong Il, l’Arc de Triomphe, la tour du Juche, la statue de Chollima ou le Palais de Kumsusan. L’exposition florale Kimilsungia-Kimjungilia : se déroulant à Pyongyang, cette exposition florale présente deux variétés de fleurs baptisées Kimilsungia et Kimjungilia. La première, en l’honneur de Kim II Sung, est une orchidée mauve et la seconde, en l’honneur de Kim Jong II, une variété de bégonia rouge. Chaque année l’événement attire de nombreux visiteurs. Le palais des enfants : situé à Pyongyang, le palais des enfants enseigne aux plus doués, en matière de musique et de chant, la musique traditionnelle de Corée du Nord. Ces chants chantent les louanges du prolétariat. Il est possible d’assister soit aux répétitions, soit aux spectacles. Un spectacle impressionnant, d’autant plus compte tenu de l’âge des enfants. Le mont Geumgang ou Kumgang : « les montagnes de Diamant ». Cette chaîne de montagnes près du littoral en Corée du Nord s’étend sur 40 km d’Est en Ouest, et son plus haut pic atteint 1638m (le pic Birobong). Son surnom vient du fait qu’au printemps, les pics de granit pointus scintillent dans la rosée du matin. Vous y trouverez des reliques bouddhistes comme les temples Pyohunsa et Jeongyangsa. Pour les plus sportifs, il est possible faire des sorties en vélo ! Le mont Paektu, à la frontière entre la Chine et la Corée du Nord, est le point culminant de la Corée avec ses 2744m et est composé de nombreux pics. Au sommet se trouve le plus haut lac de cratère du monde : le lac Chonji. Ce mont fait partie du réseau mondial des biosphères de l’UNESCO et serait le lieu de naissance du légendaire Tangun, père de la Corée. Alors, vous sentez-vous prêt à enfourcher votre VTT pour gravir les pentes de ce magnifique volcan ? Des excursions sont aussi organisées pour admirer le lever du soleil sur le lac. Ou sinon, pourquoi ne pas se laisser tenter par du ski sur le mont Masik ? En effet, un chantier de station de ski a été mis en place dans le Nord-Est du pays et celle-ci offrira 110 kilomètres de pistes, un hôtel, un héliport et des téléphériques. Kim Jong-Un souhaite en faire un domaine skiable de classe mondial. Sinon, les sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO pourraient vous intéresser. L’ensemble des tombes de Koguryo, datant de la dernière période du royaume de Koguryo (l’un des plus puissants de la Chine du Nord-Est entre le III et le IVème siècle ap. JC) est à ne pas manquer. Ces dizaines de tombes sont ornées de superbes peintures murales, l’un des seuls vestiges laissés par cette ancienne culture. Présumées destinées aux membres de la famille royale et à la noblesse, ces peintures sont un témoignage de la vie quotidienne de cette époque. Ou bien les monuments et sites historiques de Kaesong : situé au sud du pays, le site comprend de nombreux biens témoignant de l’histoire de la dynastie Koryo (918-1392). On peut y découvrir les palais, les tombes, les murailles de cette ancienne capitale. Un site, témoin de la transition des principes bouddhistes aux principes confucianistes, à ne pas rater pour les férus d’Histoire !