Information sur le visa schengen pour l'Islande

 
   
 
 
 
     
 

En savoir plus: Visa Schengen

Plus d'informations bientôt!
Documents requis pour la demande
Instructions importantes

L’Islande est seulement environ 10% couvert de glace laissant le reste du pays à être rempli de paysages boisés et même montagneux. Si vous aimez les endroits éloignés où vous pouvez entrer en contact avec la nature, l’Islande est l’endroit idéal. Si vous vous sentez aventureux, vous pouvez marcher pour voir certains des geysers et des cascades du pays - ou même un lagon glaciaire. Ne vous inquiétez pas de la température, car elle descend rarement en dessous de 0 degrés Celsius.

Avant de faire vos valises, sachez qu’un voyage en Islande peut nécessiter un visa. L’Islande fait partie de l’Accord de Schengen, ce qui signifie que vous n’obtiendrez pas de visa Islande, mais que vous aurez besoin d’un visa Schengen. Vous n’avez besoin d’une carte d’identité nationale que dans deux cas : si vous faites partie de l’UE/EEE, vous pouvez voyager librement, et les nationalités incluses dans le programme de dispense de visa peuvent séjourner en Islande jusqu’à 90 jours sur une période de 180 jours. Tout le monde a besoin d’un visa Schengen.

Pour savoir si vous avez besoin d’un visa de votre pays d’origine hors UE/EEE, vous devrez consulter la liste de l’annexe II de la politique de visa Schengen. Cependant, nous vous suggérons d’utiliser notre outil appelé Visa Checker. En quelques secondes, vous saurez si vous avez besoin d’un visa. Tout ce que vous devez faire est de choisir votre pays d’origine dans le menu déroulant et mettre l’Islande comme votre destination. Si vous n’avez pas besoin d’un visa, Bon Voyage! Mais si vous le faites, nous fournissons une liste des ambassades que vous pouvez utiliser pour présenter une demande.

Les visas Schengen ne peuvent pas être obtenus en ligne, c’est pourquoi iVisa ne traite pas les demandes. Malgré tout, nous aimons aider les voyageurs, c’est pourquoi nous offrons un service de soutien 24/7 gratuit pour répondre à toutes vos questions de visa.

Notez qu’un visa Schengen ne doit pas nécessairement provenir d’une mission diplomatique d’Islande, sauf si vous prévoyez d’aller uniquement en Islande. Cependant, si vous voyagez vers plusieurs destinations dans l’espace Schengen, vous devez demander votre visa Schengen à l’ambassade du pays qui est votre destination primaire. Si cela ne peut être déterminé, vous devez présenter votre demande de visa à l’ambassade du pays que vous visitez d’abord. Donc, si vous prévoyez aller en Allemagne, puis en Islande, le visa que vous obtenez de l’ambassade allemande vous permet également d’entrer en Islande. Simple, n’est-ce pas ?

Même si nous ne pouvons vous aider davantage, nous espérons que vous trouverez ces renseignements utiles.

Témoignages
Nos clients ont de belles histoires à raconter

Foire Aux Questions

Première chose à savoir avant de commencer à planifier votre voyage en Islande : ce pays fait partie de l'Espace Schengen. Ce qui signifie plusieurs choses. Tout d’abord, que les citoyens européens ont uniquement besoin d'un document d'identité valide : pas besoin de visa pour entrer en Islande, et ce pour rester aussi longtemps qu'ils le souhaitent. Ensuite, être membre de l’Espace Schengen signifie que d’autres voyageurs peuvent aussi s’y rendre sans visa mais seulement pour un séjour de 90 jours sur une période de 180 jours maximum. Le comptage des jours commence à l’entrée dans un des pays de l'Espace Schengen et ne revient pas à zéro en quittant un pays pour un autre. Assurez-vous que votre passeport est estampillé à la fois lorsque vous entrez et quittez l'Espace Schengen. Sans un cachet d'entrée, vous pouvez être traité(e) comme ayant dépassé la durée de votre séjour lorsque vous essayez de quitter l'Espace Schengen. Sans un cachet de sortie, on peut vous refuser l'entrée, la prochaine fois que vous cherchez à entrer dans la zone. Si vous ne pouvez pas recevoir un cachet, gardez bien vos cartes d'embarquement, ou billets de transport, lesquels peuvent prouver votre bonne foi lors des contrôles. Les autres voyageurs devront faire une demande de visa. Passons aux informations touristiques à proprement parler. En Islande, on parle l'islandais, mais soyez soulagé, quasiment tout le monde parle aussi anglais ! Bien qu’il soit toujours enrichissant d’apprendre une langue étrangère, on ne peut pas dire que l’islandais soit une langue facile. Alors appréciez que vos hôtes aient eu la bonne idée d’apprendre l’anglais à l’école ! La monnaie de l'Islande est la couronne islandaise (ISK). Pour circuler. Si vous décidez d’utiliser le bus, c’est une bonne idée. Achetez le "full circle pass", qui permet de faire le tour de l'Islande. Vous pourrez l’acheter à la gare BSI à Reykjavik. Les horaires de bus y sont également disponibles. Si vous en faites la demande auprès du chauffeur, vous pouvez descendre entre 2 arrêts officiels, n'importe où, à l'endroit de votre choix. Pour reprendre le bus, placez-vous au bord de la route circulaire, et faite un signe de la main au bus pour qu'il s'arrête. Le stop est aussi une option, même si le nombre de voitures par heure n'est pas très élevé ! Autre moyen de locomotion adapté à l’Islande : le cheval. Le cheval islandais, qui n'est pas à confondre avec un poney, connaît pas moins de cinq allures différentes dont le fameux pas islandais : entre la marche et le trot, il avance à vitesse équivalente sans les secousses du trot. Attention, lors de vos sorties en pleine nature, respectez-la. Ne jetez pas vos déchets dans la nature, ne piétinez pas inutilement le sol recouvert de végétaux et ne cueillez aucune plante. L’Islande, c’est un pays d'une beauté authentique et intense, réputé pour ses splendides paysages forgés par la glace et le feu. Entre les geysers en action, les champs de lave, les chutes vertigineuses et les glaciers où flottent des icebergs, dépaysement assuré ! En outre, au moment de faire votre valise, n’oubliez pas que l'Islande, littéralement « terre de glace », se trouve à proximité du Cercle Arctique. L'atmosphère très pure de l'Islande confère aux photographies une lumière toute particulière. Compère photographes : à vos appareils ! Alors, où se rendre pour profiter de l’Islande ? Au Cercle d'or. Il s’agit d’une appellation touristique qui désigne l’ensemble des sites les plus visités de l'île. Accessibles depuis Reykjavik par la route 36, ils sont tous situés dans un rayon de 100 km autour de la capitale, ce qui en fait une destination idéale pour les excursions à la journée. Le premier des trois sites les plus populaires du Cercle d'or est le parc national de Þingvellir. Classé au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2004, c’était le siège du premier parlement islandais, fondé en 930 par les Vikings. Plus loin, Geysir : source d'où jaillit brusquement de l'eau chaude. C'est ce phénomène qui a donné le mot “geyser”. Vous y trouverez aussi des marmites d’eau variant du bleu pur au vert laiteux. Quant aux chutes d’eau de Gullfoss, constituées d'une double cascade de 32 m, elles font partie des emblèmes du pays. Sauvées de la destruction alors qu'elles étaient menacées par un projet de centrale hydroélectrique dans les années 1920, elles plongent dans un canyon long de 2,5 km, dans un vacarme assourdissant. Amateurs de cascades, ne manquez pas non plus Skógafoss, haute de 60 mètres et large de 25 mètres, à proximité du village de Skógar. Un camping permet de planter la tente juste en face de la cascade. Seljalandsfoss, quant à elle, se trouve à proximité de Skógafoss. Légèrement plus haute que cette dernière, elle possède une particularité : il est possible de passer derrière la chute d'eau en suivant un petit sentier glissant qui nécessite toutefois quelques précautions. Autre attraction touristique, très fréquentée : le Blue Lagoon, une piscine naturelle. Il est situé au sud-ouest de Reykjavik, dans la péninsule de Reykjanes. Faites trempette dans ses eaux bleues laiteuses, avoisinant naturellement 39 degrés. Traitement payant : 35 € pour vous offrir cette petite cure. Sinon, pour une activité plus physique, rendez-vous pour une randonnée dans le sud de l'île, entre Skaftafell et Höfn, où se trouvent une multitude d'icebergs d'un bleu lumineux qui dérivent dans la lagune de Jökulsárlón. Les icebergs se détachent du Breiðamerkurjökull, une langue glaciaire du Vatnajökull, dont la fonte forme le lac dans lequel les icebergs dérivent avant de rejoindre l'océan Atlantique. Unique ! Certains d'entre eux s'échouent sur des plages de sable noir. Si vous avez de la chance, vous apercevrez des otaries nageant au milieu de ces énormes glaçons. Si vous le souhaitez, vous pourrez aussi organiser une excursion à la rencontre des baleines de l'Arctique depuis Reykjavik. Baleines de Minke, baleines à bosse, dauphins et marsouins sont les espèces que vous verrez le plus souvent. Pour terminer sur une note gastronomique, pour ceux qui ont l’estomac bien accroché : essayez le requin faisandé, enterré pendant 6 mois dans le sable d'une plage ! Un souvenir pour vos papilles !